Quelle utilisation des fibres d'amiante :

Les qualités de l’amiante (isolation – résistance mécanique – imputrescibilité) expliquent ses nombreuses utilisations dans l’industrie jusqu’à son interdiction en 1997.

  • Industrie du bâtiment : matériaux de construction, d’isolation, d’étanchéité, de calorifugeage…
  • Industrie navale : matériaux isolants et ignifuges…
  • Industrie automobile : garnitures de friction…
  • Industrie chimique : filtres vis-à-vis de substances agressives et joints d’étanchéité…
  • Industrie pharmaceutique et alimentaire : produits de filtration des liquides…

On estime que l’amiante est entré dans la composition de plus de 3000 produits.

 

Le cas de l’amiante dans l’immobilier…

L’amiante a été massivement utilisé dans le secteur de la construction en raison de ses qualités d’isolant thermique et phonique, sa résistance à l’usure et à la chaleur.

L’amiante-ciment représente environ 90% de la consommation d’amiante sous la forme :

  • de canalisations et de tuyaux plaques
  • d’éléments de toitures (ardoises, tuiles, plaques…)

L’amiante, matériel d’isolation thermique des bâtiments ou des équipements représente environ 10% de la consommation d’amiante sous la forme :

  • de dalles et de revê tements de sol
  • de flocages pour l’isolation des murs
  • de faux plafonds
  • de gaines de ventilation et de tuyaux de plomberie
  • de calorifugeages

 

Comment se présente l'amiante ?

On distingue deux types d’amiante :

  • L’amiante dit inerte : incorporé à un substrat stable, il ne peut être spontanément libéré dans l’air sous forme de poussières ou de fibres excepté lors d’opérations de destruction (perçage, meulage, bris…). Les déchets d’amiante inerte peuvent donc être acceptés dans les centres de stockage de déchets inertes.
  • L’amiante dit libre : il entre dans la composition de matériaux présentant un haut risque d’effritement et de libération de fibres ou de poussières (flocages, calorifugeage, faux plafonds…). Ce risque augmente lorsque le matériau vieillit.

Les déchets d’amiante libre provenant des travaux et des opérations d’encoffrement, de fixation (revê tements de surface ou imprégnation) et d’enlèvement (déflocage ou décalorifugeage) représentent un danger important. Des mesures rigoureuses ont donc été établies dans l’immobilier pour le repérage, le contrôle et l’élimination des matériaux contenant de l’amiante libre.

 

Quelles obligations pour les propriétaires d’immeubles dont le permis de construire est antérieur à 1997 ?

Tous les propriétaires d’immeubles dont le permis date d’avant 1997 ont l’obligation de réaliser un diagnostic de repérage de l’amiante pour détecter la présence éventuelle de matériaux amiantés.

Cette obligation concerne les propriétaires :

  • pour tous les immeubles collectifs à usage d’habitation ou non
  • lors d’une vente de logement (maison ou appartement individuel, immeuble d’habitation)
  • avant travaux ou démolition

Depuis 2001, pour tous les immeubles collectifs privés ou publics, un diagnostic de repérage sur les parties communes doit être effectué.

Depuis le 1er novembre 2007, seuls des professionnels certifiés peuvent réaliser le diagnostic de repérage de l’amiante.

 

L’amiante, quels effets sur la santé ?

L’amiante est à l’origine d’un nombre croissant de maladies. Les fibres d’amiante sont très difficiles à éliminer par l’organisme car elles sont 400 à 2000 fois plus petites qu’un cheveu. Une fois inhalées, elles peuvent pénétrer jusqu’aux alvéoles pulmonaires. Les conséquences d’une exposition aux fibres d’amiante peuvent apparaître entre 20 et 40 ans après l'exposition. D’où sa restriction progressive dès 1978 jusqu’à son interdiction définitive en 1997.

 

Prélèvement – Analyse – Identification des fibres d’amiante…

Les Laboratoires Protec, votre partenaire pour toutes vos problématiques liées aux polluants du bâtiment.